Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com

Le Petit Prince

Le Petit Prince

Non, je n'aime pas Le Petit Prince,

le livre écrit par l'écrivain et pilote français Antoine de Saint-Exupéry,

pourtant l'un des livres les plus vendus de tous les temps*.
 

Il y a deux types de personnes sur cette planète :

ceux qui comprennent le sens profond du Petit Prince

et ceux qui ne le comprennent pas.

Je fais partie de la deuxième catégorie.

Pour moi, c'est un conte de fées et plutôt boiteux.

Rien de plus, peu importe mes efforts.

Imaginez à quel point j'étais soulagé quand j'ai appris que je n'étais pas seul.

C'est comme ne pas aimer cette boisson fabriquée depuis Atlanta,

ou ces petits pains dans lesquels des milliers d'échoppes

insèrent 45 grammes de viande (avant cuisson),

l'entreprise ou l'auteur qui vend le plus, est leader des ventes, point final –

cela n'a jamais été synonyme de qualité.

Il est devient presque acceptable de nos jours de dire que l'on n'aime pas Le Petit Prince.
 

Je ne comprends vraiment pas ce qui émeut les gens dans ce livre.

Ne me parlez pas du chapeau ou du boa qui digère un éléphant.

Je veux dire, je suis seulement désolé pour le pauvre éléphant.

C'est un éléphant mort, non ?
 

Je me suis promis de saisir le livre

et de le lire avec un point de vue différent

pour trouver ces strates de connotations philosophiques et symboliques.

Ce n'est jamais arrivé.

Je veux dire que ces couches ne se sont jamais ouvertes pour moi.
 

Je garde toujours l'esprit ouvert.

Veuillez me donner un lien, une adresse

ou m'inscrire à un cours ou un séminaire où je pourrai être éclairé sur Le Petit Prince.

 

J'arriverai encore à suivre, voire à comprendre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article