Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com

Il était une fois dans l'Est

Il était une fois dans l'Est

Un film de plus sur l'adultère, pourrait-on dire, mais on ne se contentera pas de cela, car nous sommes dans un très beau film aux superbes images: des paysages de bouleaux, la modestie des petites fermes russes, les ciels noirs... durant toutes les saisons de l'année; la partie mélodramatique est traitée en finesse, en petites touches, dont une scène langoureuse - ni dévêtue, ni vulgaire- qui est un appel torride à notre sensualité.

Nous étions 4 spectateurs, ce qui m'a bien entendu remis en mémoire le verset 13 de la 24° sourate; je vous le rappelle au cas – fort improbable, je n'en doute pas – où vous l'auriez oublié: 'Pourquoi n'ont-ils pas produit [à l'appui de leurs accusations d'adultère] quatre témoins? S'ils ne produisent pas de témoins, alors ce sont eux, auprès d'Allah, les menteurs.' Dans le cas de ce film, on ne peut nous accuser d'être des menteurs, comme ceux qui avaient accusé Aïcha...

De retour d’une expédition avec le Prophète, lors d’une halte, Aïcha s’est éloignée du campement pour chercher son collier perdu alors que la caravane allait partir. Celle-ci s’ébranla sans Aïcha qui se retrouva seule dans la nuit au milieu de nulle part, elle retourna au campement où elle s’endormit. Ce n’est qu’au matin qu’un compagnon, chargé d’assurer l’arrière-garde, retrouva Aïcha qu'Il accompagna pour rejoindre la caravane.
Quelques jours plus tard, des rumeurs malveillantes commencèrent à circuler.
Quand ces rumeurs arrivèrent aux oreilles du Prophète, il en fut extrêmement choqué.

Il décida de se rendre chez Aïcha afin d’évoquer directement le problème avec elle : Ô Aïcha, il m’est parvenu telle et telle chose sur ton compte ; si tu es innocente, Allah t’innocentera ; si tu as commis quelque faute, demande pardon à Allah et repens-toi auprès de Lui. Suite à cela neufs versets clairs , affirmant l’innocence d’Aïcha ont été révélés au Prophète. Ces versets constituèrent autant de preuves irréfutables de sa vertu et de sa chasteté.
Allah le Très Haut dit : '
Ceux qui sont venus avec la calomnie sont un groupe d’entre vous. Ne pensez pas que c’est un mal pour vous, mais plutôt, c’est un bien pour vous. A chacun d’eux ce qu’il s’est acquis comme pêché. Celui d’entre eux qui s’est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment.' (C'est le 11° verset de cette sourate). Le malentendu fut levé et la peine du Prophète se transforma en joie. Il lui dit :
'Réjouis-toi Aïcha, Allah t’a déclarée innocente '.


 

(je précise que je dois cette anecdote - qui semble un fait historique avéré – à la lecture du travail Le Coran des historiens – 3 tomes chez le Cerf, 4372 pages – remarquable analyse verset par verset du Coran par un collectif d'Islamologues chercheurs et universitaires de toutes origines)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article