Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

La Boldavie...peut-être

La Boldavie...peut-être

 

Un pays battu de vents inconnus, une vaste plaine bordée au nord par une immense faille rocheuse infranchissable, parfaite frontière ; en son centre, une mer intérieure, la mer d’Aeragsil, qui porte le même nom que le grand port du pays, qui est en même temps la capitale.

Au sud, une grande barrière de montagnes, les Monts de la Sérénité, marque la frontière avec l’étranger.                                                  

300000 km2, quelques 8 000 000 habitants, dont les deux tiers habitent la capitale et les ports voisins.

Le reste de la population vit pour moitié de la culture des plaines du Nord et pour moitié de l’exploitation des mines des Monts de la Sérénité où a été découvert ce fameux minerai le Zoldag – du nom de l’ingénieur Ivan Zoldago (1837-1902) qui est utilisé de manière universelle et qui contribue très largement à l’harmonieux développement économique du pays.

Notre Serguei Vladistack a chanté les durs efforts des mineurs dans ces vers inoubliables :

les voici en transcription yinpni :

 

!! Iot omo blabenso moi frerot

diggio

moi sempr

tio piorse dame

save que tiocon

shario rudestion

deles tue iogine

 

Oh, toi mon semblable, mon frère,

Mineur

Toi qui me ressembles

Toi qui me donnes l’espoir

Saches qu’avec toi

Je partage la dureté

De ton origine

(trad. Francis C.)

 

Les renseignements géographiques sont peu nombreux, peu précis, hélas….

Ainsi que vous le savez,  la Boldavie est interdite depuis la révolution anarchiste d’août 1724 aux étrangers; par ailleurs les ondes émises par le Zoldag empêchent tout survol par les avions et protègent le pays de toutes photos prises par les satellites.

Malgré ces interdictions, nous avons pu rassembler ces renseignements et vous procurer cette carte et ces aperçus grâce au courage et à la mémoire de Francis C. et au talent de Vincent C.

 

à suivre...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article