Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

 
'les Juifs sont indubitablement une race, mais ils ne sont pas humains.' A. Hitler,
 
la réponse de Art Spiegelman:

 

Maus   Art Spiegelman
qui raconte l'histoire de son père,
Vladek, bel homme, dit-il,
'Toujours on me disait qu'à Rudolf Valentino je ressemblais.'
Maus   Art Spiegelman
C'est une histoire que certains d'entre nous connaissent,
une histoire à laquelle Schönberg (Arnold) a donné des mots et des notes,
I cannot remember everything...Je ne peux pas me souvenir de tout... I must have been unconscious most of the time...Inconscient la plupart du temps..I remember only the grandiose moment when they all started to sing, as if prearranged, the old prayer they had neglected for so many years – the forgotten creed!... Je me souviens seulement de ces instants grandioses, quand tous, comme s'ils avaient répètés, commencèrent à chanter la prière antique abandonée pendant tant d'années – la croyance oubliée!*
 
c'est aussi une histoire de gaz, celui de ce plan,
Maus   Art Spiegelman
et celui que Vladek économise, 'parce que le gaz est compris dans le loyer du chalet loué pour les vacances, il laisse un brûleur allumé toute la journée pour économiser des allumettes'
 
 
 
  • Si vous avez la chance de ne l'avoir jamais écouté, vous serez saisi dés les premières mesures de Un Survivant de Varsovie, cela dure un peu plus de sept minutes, cela se trouve partout sur internet.
 
 
© Mermed 1-3 Février 2017
 
une anecdote – si vous me la permettez -
 
‘Au début c’est bien,
puis ça devient
un peu tape-à-l’œil.’
On pouvait entendre cette phrase le vingt et un Mai
deux mille douze à dix heures vingt–cinq, à Yad Vashem;
il suffisait de passer sur la passerelle qui,
après que l’on a quitté le hall des noms,
après Auschwitz
et la Transnistrie,
mène vers le jardin des Justes.
 
Par-delà la quasi-parfaite maîtrise de la langue,
ces mots sont d’une âme
capable de dominer une sensiblerie exagérée.
 
Ou bien…?
 
 

Maus   Art Spiegelman   Flammarion, traduction très réussie par Judith Ertel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article