Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com

I feel lost in translations

Caspar David Friedrich,  Le voyageur contemplant une mer de nuages (1818).  Un personnage aussi perdu que le traducteur devant le flot des mots.

Caspar David Friedrich, Le voyageur contemplant une mer de nuages (1818). Un personnage aussi perdu que le traducteur devant le flot des mots.

Frôlements, attouchements*, petites morts et fiascos…
 
Quant à l’horloge je fais le compte des heures du temps,
en ombres, je traduis ta céleste lumière,
et énumère tes grâces dans de nouveaux vers;
O ! reste tel qu’en toi-même ! mais, mon amour,
tu es comme un misérable comédien sur la scène,
et dans cet enfer du monde je devine un ange.
L’amour est trop jeune pour connaître la conscience,
mais qui ne sait que la conscience est née de l’amour ?
Ma joue est une carte du passé,
comme chez les vieux de moins de vérité que de mots.
Sans obscurcir ce que mes mots ont fait si clair,
ton monument sera mes tendres sonnets,
puisque l’esprit est pour toujours dans l’écrit !
la Mort une fois morte, plus besoin de mourir
( )
 
Le manuscrit que Will m’avait confié, celui-là qui permettait de retrouver le sens des vers 13 et 14 du sonnet 126, je l’ai confié à Haendel qui l’a laissé traîner; et Madame Haendel l’a utilisé pour envelopper les restes de rosbif….
 
Je suis le lecteur très imparfait des mots écrits et non-écrits.
 
* Marcel Thiry a attouché les sonnets de Shakespeare, Vasile Voiculescu a écrit les derniers sonnets dont il a fait une ‘traduction imaginaire’

©Mermed  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article