Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Dogberry

de haut en bas, Jean la Ville de Mirmont et Rupert Brooke
de haut en bas, Jean la Ville de Mirmont et Rupert Brooke

de haut en bas, Jean la Ville de Mirmont et Rupert Brooke

Depuis longtemps, je partage des moments avec Jean,

je passe du temps depuis moins longtemps en compagnie de Rupert.
Ces deux hommes jeunes se sont associés dans mon esprit dès que j’ai connu le second.
Deux garçons nés à un an d’intervalle,
morts de la première guerre mondiale à 28 ans.
Tous deux me rappellent les adolescents d’Alexandre Vialatte,
ils sont des garçons que j’aime à lire en compagnie de Badonce ou de Battling après avoir parcouru les rues, le dimanche derrière Jean Dézert; en rentrant nous lisons les cartes postales que nous envoie Henry-Jean Marie Levet.
Deux poètes du voyage ….'j'ai de grands départs inassouvis en moi.'
Voyages inaboutis, mais toujours vers des ailleurs:
'And seek you again through the world’s far ends,'
de ces voyages dont nul navire ne revient jamais;
je connais tous les noms des agrès et des mâts, la nostalgie et les jurons des capitaines, le tonnage et le fret des vaisseaux qui reviennent et le sort des vaisseaux qui ne reviendront pas. et personne n’en revient, jamais….
 
 Rupert Brooke  (1887 - 1915)    Trois livres de poésie:  War Sonnets, The Old Vicarage, The Great Lover

Jean de la Ville de Mirmont (1186 - 1914)  Un roman: Les Dimanches de Jean Dézert et un livre de poésie: l'Horizon Chimérique - dont certains poèmes ont été mis en musique par Gabriel Fauré.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article