Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com

Assassinons l’impossible….

Assassinons l’impossible….
Ces lignes - qui viennent après celles de Mélopée -
 
ont pour seule ambition,
de parcourir les chemins
qui mènent à l‘assassinat de l‘impossible.
 
cet impossible,
qui, nous dit-on,
interdit
de réduire les écarts de revenus;
 
qu’ils viennent expliquer,
ceux qui bénéficient de ces disproportions,
- peut-être sauront-ils nous convaincre ? -
en quoi ils sont vingt fois,
cent fois,
mille fois, (ou davantage)
plus utiles que l’autre;
quelles sont les manifestations de leur intelligence,
et leurs trésors de culture;
quels secrets ancestraux en font de meilleurs amants,
quels sont leurs jours d‘humanité,
et subsidiairement,
quels sont leurs risques quand ils échouent.*
 
 
 
*C’était en deux cent trente-cinq, mais Sévère,
avant ce fatal mois de Mars avait
pu promulguer une idée de sa mère,
une loi qui encore au jour d’hui pourrait
apparaître comme un grand progrès:
tout responsable échouant était tenu
de rendre quatre fois ce qu’il avait perçu.
 
…que les dirigeants de toute nature
soient soumis à cette obligation qu’avait instituée Mamaea,
la mère de Sévère Alexandre,
à savoir qu’un responsable échouant
devait rembourser au quadruple
tout ce qu’il avait coûté au cours de sa mission…
 
En ce qui me concerne,
je trouve que cette décision prise il y a mille sept cent soixante dix huit ans
(en deux cent trente quatre)
est beaucoup plus moderne que l’irresponsabilité enrichissante…
 
Et vous ?
 

 

 
© Mermed
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Il existe des métiers où l'erreur se paye sur ses propres deniers (contrôleur financier par exemple), si ce principe était étendu aux plus hautes fonctions les candidats réfléchiraient un peu plus
Répondre