Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com

Ilarie Voronca

Robert Delaunay a fait le portrait du poète, né en Roumanie en 1903, mort à Paris en 1946, et qui, tout comme Panaït Istrati, a choisi d'écrire en Français.

Robert Delaunay a fait le portrait du poète, né en Roumanie en 1903, mort à Paris en 1946, et qui, tout comme Panaït Istrati, a choisi d'écrire en Français.

Ilarie Voronca (Roumanie, 1903 - 1946)
 
Un poète demandait, nous n’avions pas entendu,
les avions nous seulement ouverts
ces livres de poèmes qu’il nous adressait?
En faisant notre choix de quelques livres de poésie,
passetemps bien agréable entre le tennis,
le golf et les gens de lettres,
nous n’avions pas vu l’homme,
celui-là, oui, lui,
qui n’avait pour tout vêtement
que la lumière et la pluie,
nous passions à côté de lui,
en lui accordant moins de regard qu’à l’arbre
du bord du chemin,
dans le feu de l’arc en ciel des mots
du poète qui voulait
seulement
être des nôtres,
et dont par hasard, un jour de novembre,
nous avons retrouvé les mots inachevés
dans une malle
abandonnée dans un grenier.
 

© Mermed

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article