Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Irrévérences 12

 

Je rêvais au-dessus d'une page du Zohar, un autre mot me venait, Zahir, pas le Zaïre de Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga, non,

ce mot c'était bien Zahir, pas non plus le livre de l'écrivain Brésilien, non, c'était le Zahir de l'explicite, le Zahir qui dit clairement ce que l'on trouve en remontant à la lumière de notre compréhension les mots du Zohar,

mais, me direz-vous, le Zohar a été écrit des siècles après ce livre dans lequel sous chaque mot évident se cache un sens autre, un concept ésotérique, enfoui sous le mot, le bâtin,

et tellement il se cache ce sens,

que ce livre lui-même s'attribue ce qui avait été écrit des siècles auparavant, également dans une langue claire, mais qui, nous dit-on,

dissimule un sens caché...

 

Et c'est ainsi que Dieu et Allah sont grands...

de quoi verser un Zahir.

 

Notes

Zohar Un livre qui procède de la Kabbale, vraisemblablement écrit par Moïse de Léon vers 1270, encore que la légende l' attribue à un auteur très antérieur...C'est un livre complexe, compliqué, long, mais on peut y prendre du plaisir de lire, de la joie devant certains raisonnements, si l'on se limite à un petit nombre de pages par session.

 

Zahir - Roman de Paolo Coelho  aussi sens évident du mot ou de la séquence de mots , et en vieil Allemand : un pleur.

© Mermed 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article