Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Catulle, poète Romain né en 84 avant J.C., mort en 54 avant J.C.

Catulle, poète Romain né en 84 avant J.C., mort en 54 avant J.C.

Je n'avais plus d'emploi, que pouvais-je faire à Tulle

L'autre soir ? me demandai-je, suivant une gazelle,

qui détournait mes pensées de la glose antique,

pour se reporter uniquement sur cette plastique,

qu'Alisher Navoï me chantait dans ses ghazels.(1)

Mes pensées, de l'Ouzbékistan, vinrent à Catulle.

 

Sappho nous aimait, elle nous l'a dit, écrit aussi,

'Sitôt que je vous vois, la voix manque à mes lèvres,

ma langue est enchaînée, une sueur froide m'inonde,

tout mon corps frissonne.' Des mots, elle était orfèvre,

et de l'amour, comme Lesbie, l'amante du monde -

plus de trois cent amants entre Rome et Ostie...

 

Lui, le poète Romain, parti vers l'inconnu,

Là-bas, d'où nul, dit-on, n'est jamais revenu,

me disait: 'Vivons, ma Lesbie, aimons-nous,

et traitons comme rien tous ses propos jaloux.'

Invités aux noces de Thétis et de Pelée,

nous évoquions toutes les amours du passé.

 

Nous avions la crainte d'une nuit encore veuve,

ce soir-là, nous promenant au bord du fleuve,

peur de n'avoir que de vieux poètes boiteux

pour seule compagnie dans un silence maupiteux,

peur de se chauffer au feu de vers à maudire,

que nous trouvions dans les chefs-d'oeuvre du pire!

 

Ivres de beauté autant que de vérité,

amants des femmes qui se rient des ruines de nos cœurs,

longtemps, dans des rues désertes, nous avons erré

à nous perdre dans des culs de sac de la rancoeur,

en quête d'un casino ou d'une maison de jeu

où les mises seraient les cœurs peccamineux.

 

je n'ai pas osé ajouter:

Et voici comment, ce soir là à Tulle,

se passa ma nuit avec Catulle.

 

(1) Le Ghazel est une forme poétique originaire de Perse, Alisher Navoï en a écrit des superbes, il vécut dans le sultanat Timouride de 1441 à 1501.En Français, à ma connaissance, on ne trouve qu'un livre de lui aux éditions la Différence, les poèmes ont été traduits par hamid Ismailov et adaptés par Jean Pierre Balpe.

  •  

 

© Mermed 7-10 Janvier 2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article