Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Sonnet 72
O! lest the world should task you to recite
What merit lived in me, that you should love
After my death,--dear love, forget me quite,
For you in me can nothing worthy prove.
Unless you would devise some virtuous lie,
To do more for me than mine own desert,
And hang more praise upon deceased I
Than niggard truth would willingly impart:
O! lest your true love may seem false in this
That you for love speak well of me untrue,
My name be buried where my body is,
And live no more to shame nor me nor you.
For I am shamed by that which I bring forth,
And so should you, to love things nothing worth.
 
 
Pour qu’on ne te demande plus de sitôt
quels étaient mes mérites pour que tu m’aimes,
moi mort, amour, oublie-moi aussitôt,
tu n’y trouveras rien qui vaille la peine.
Sauf à inventer quelque pieux mensonge,
pour dire bien plus que je n’ai mérité,
et me faire à moi mort, plus de louanges
que ne le voudrait la pingre vérité.
Ta sincère affection semblerait vaine -
par amour, tu parles de moi en bien, à tort;
pour que cessent et ta honte et la mienne,
que mon nom repose où repose mon corps.
Ce que je fais je le trouve dégradant,
aies honte d’aimer ce qui est le néant.
© Mermed 2014-2015
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article