Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

L'amour, sentiment précaire...

L'amour, sentiment précaire...

well! thou art too dear for my possessing,
And like enough thou know'st thy estimate,
The charter of thy worth gives thee releasing;
My bonds in thee are all determinate.
For how do I hold thee but by thy granting?
And for that riches where is my deserving?
The cause of this fair gift in me is wanting,
And so my patent back again is swerving.
Thy self thou gavest, thy own worth then not knowing,
Or me to whom thou gav'st it else mistaking;
So thy great gift, upon misprision growing,
Comes home again, on better judgement making.
Thus have I had thee, as a dream doth flatter,
In sleep a king, but waking no such matter.
 
Adieu! pour être mien, ton prix est trop élevé,
tu sais, bien sûr, comme l'on te considère,
ta valeur te permet de me larguer:
je n'ai qu'une convention d'amour précaire.
Puis-je te possèder sans ton agrément?
En quoi ai-je mérité cette magnificence ?
Rien en moi ne justifie pareil présent,
ne me reste qu'un branlant droit de jouissance.
Tu t'es donné sans connaître ton prix,
ou peut-être était-ce par étourderie;
ce don t'es rendu, puisque tu t'es mépris,
maintenant que tu t'es fais ton avis.
Je t'ai eu ainsi: roi pendant mon sommeil,
rêve enjôleur, puis plus rien au réveil.
© Mermed 2014-2015
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article