Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

88
When thou shalt be disposed to set me light,
And place my merit in the eye of scorn,
Upon thy side, against myself I'll fight,
And prove thee virtuous, though thou art forsworn.
With mine own weakness being best acquainted,
Upon thy part I can set down a story
Of faults concealed, wherein I am attainted;
That thou in losing me shalt win much glory:
And I by this will be a gainer too;
For bending all my loving thoughts on thee,
The injuries that to myself I do,
Doing thee vantage, double-vantage me.
Such is my love, to thee I so belong,
That for thy right, myself will bear all wrong.
 
Quand tu voudras me mettre plus bas que tout,
et exposer mes talents au mépris,
avec toi, contre moi, j'irai jusqu'au bout,
disant ta vertu même si tu m'as trahi.
Connaissant mieux que quiconque ma faiblesse,
pour te défendre, j'inventerai l'histoire
de ces vices cachés qui m'enlaidissent;
ainsi me perdant, tu gagneras en gloire:
ce qui fera de moi l'autre vainqueur;
mes pensées d'amour vont seulement vers toi,
les blessures que je m'inflige pour l'heure
te profitent, mais sont double profit pour moi.
C'est mon amour, ainsi je t'appartiens,
je supporterai tous les torts pour ton bien.
 
 
Huit, l'infini
je suis infiniment doué,
et malgré cela infiniment moqué,
j'étais le plus riche des hommes de l'orient,
je suis le plus méprisé,
le plus objet de méprise, on m'a pris pour toi,
j'ai tellement voulu qu'il en soit ainsi...
 
© Mermed 2014-2015
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article