Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Willie était-il boiteux? ou encore un chemin de traverse...Jacques Callot (1592 - 1635)

Willie était-il boiteux? ou encore un chemin de traverse...Jacques Callot (1592 - 1635)

Say that thou didst forsake me for some fault,
And I will comment upon that offence:
Speak of my lameness, and I straight will halt,
Against thy reasons making no defence.
Thou canst not, love, disgrace me half so ill,
To set a form upon desired change,
As I'll myself disgrace; knowing thy will,
I will acquaintance strangle, and look strange;
Be absent from thy walks; and in my tongue
Thy sweet beloved name no more shall dwell,
Lest I, too much profane, should do it wrong,
And haply of our old acquaintance tell.
For thee, against myself I'll vow debate,
For I must ne'er love him whom thou dost hate.
 
Dis que tu me plaques pour quelque méfait,
et je vais commenter cette infraction:
parle de ma claudication, je boiterai,
sans me défendre contre ton accusation.
Habille, amour, ton désir d'évasion,
mais tu ne peux, m'abaisser moitié moins
que je le fais; je sais tes tentations,
je serai l'étranger, étranglant tout lien;
change de sentiers pour marcher; et ton nom,
doux, chéri, ma langue ne le dira plus,
de peur que moi, profane, lui fasse tort... non!
ou dise, par hasard, entre nous ce qui fut.
Contre moi je plaiderai à ton profit,
je ne dois pas aimer qui tu honnis.
 
Je me suis proposé comme un autre,
je savais que l'on me voudrait un autre,
moi, misérable fils de personne,
c'est ce que j'ai voulu,
aussi me suis-je parfois fait boiteux;
et si mes jambes ne sont pas bancales,
peut-être mes vers les sont-ils?
 
© Mermed 2014-2015
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article