Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com

115

115
Those lines that I before have writ do lie,
Even those that said I could not love you dearer:
Yet then my judgment knew no reason why
My most full flame should afterwards burn clearer.
But reckoning Time, whose million'd accidents
Creep in 'twixt vows, and change decrees of kings,
Tan sacred beauty, blunt the sharp'st intents,
Divert strong minds to the course of altering things;
Alas! why, fearing of Time's tyranny
Might I not then say, 'Now I love you best,'
When I was certain o'er incertainty,
Crowning the present, doubting of the rest?
Love is a babe, and then might I not say so,
To give full growth to that which still doth grow?
 
Mensonges, ces vers d'hier où j'écrivais
que je ne pouvais t'aimer plus chèrement:
mon jugement ne pouvait imaginer
cause pour mon feu de devenir plus ardent;
le temps combinard, aux accrocs par millions,
culbute les voeux, change les décrets royaux,
tanne la beauté, émousse les ambitions,
égare les âmes aux horizons nouveaux;
crainte du temps tyrannique, vicissitude,
puis-je oser dire, 'je t'aime comme un fou,'
quand ma certitude balaie l'incertitude,
couronnant le présent, doutant de tout?
L'amour est un bébé, ne puis-je le dire
pour donner sa taille à ce qui va grandir?
 
quelquefois, au détour d'un vers,
peut être seulement pour une rime,
lie associé à why,
pourquoi mentir?
Mentir jamais, n'est-ce pas Will?
Quel besoin de le faire quand on connait tous les mots,
toutes les constructions...
et que toujours on bâtira les décors d'histoires
pour les élucubrations futures?
 
 
© Mermed 2014-2015
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article