Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Giovanni Bellini,  Pietà, vers 1465.

Giovanni Bellini, Pietà, vers 1465.

Love is my sin, and thy dear virtue hate,
Hate of my sin, grounded on sinful loving:
O! but with mine compare thou thine own state,
And thou shalt find it merits not reproving;

Or, if it do, not from those lips of thine,
That have profaned their scarlet ornaments
And sealed false bonds of love as oft as mine,
Robbed others' beds' revenues of their rents.

Be it lawful I love thee, as thou lov'st those
Whom thine eyes woo as mine importune thee:
Root pity in thy heart, that, when it grows,
Thy pity may deserve to pitied be.

If thou dost seek to have what thou dost hide,
By self-example mayst thou be denied!

 

Mon pêché: l'amour, ta chère vertu: haine,

haine de mon pêché, né de coupables

amours: compare ma nature et la tienne,

elle ne mérite aucun blâme véritable;

tes lèvres en aucun cas n'en ont le droit,

elles, qui profanent leur parure cramoisie,

scellent de faux liens d'amour autant que moi,

et volent aux lits des autres leur profits.

C'est légal de t'aimer comme tu les aimes tous,

pris à tes yeux, quand les miens t'ont gèné:

ancre la pitié dans ton coeur; quand elle pousse,

ta pitié mérite d'être prise en pitié.

Ce dont tu te prives, si tu vas le chercher,

que ton exemple vienne t’en empêcher!

© Mermed 2014-2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article