Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

 Film de Luc Dardenne, Jean-Pierre Dardenne Avec Idir Ben Addi, Olivier Bonnaud, Myriem Akheddiou

Film de Luc Dardenne, Jean-Pierre Dardenne Avec Idir Ben Addi, Olivier Bonnaud, Myriem Akheddiou

Un film passionnant sur un sujet tellement actuel, l'endoctrinement d'un jeune musulman – qui tient un Coran peu fréquenté par son cerveau – par un imam aussi peu versé dans les sourates, mais avec assez de charisme pour pousser ce garçon à attaquer une de ses enseignantes qui a un défaut majeur, elle sort avec un Juif, mettant ainsi en péril le petit peuple musulman (à peine deux milliards) face aux redoutables masses juives (environ quinze millions) cela est splendidement fait. J'ai néanmoins regretté une fin un peu trop chrétienne autour du pardon...et j'ajouterai avec Rûmi : Longtemps j'ai erré aux pays de l'indignation, 
longtemps je me suis égaré dans les culs-de-sac de la colère, 
longtemps je n'ai été que mes désirs, 
puis j'ai dansé, 
dansé derrière le voile de ma vie, 
moi, 
ni Juif, 
ni Chrétien, 
ni Musulman 
pas plus Bouddhiste, 
moi qui ne suis d'aucune religion,
moi,
qui ne suis ni descendant d’Adam et Eve 
ni d’aucune autre légende, moi, qui ne suis d'aucune ville, d'aucun pays, 
j'ai trouvé la beauté dans les tourbillons de l'amour, 
et j'en ai fait des poèmes, 
et je les ai dansés si longtemps 
que je n’existais plus, 
emporté par les nuages 
Je tournais encore dans la poussière, que j'étais, dans la poussière, que je redeviendrais, je rejoignais l'éternité, heureux de n'être pas né, heureux de ne plus être sous-vivant, heureux de le savoir.
Je m'appelais Rûmî, je suis né à Balkh, il y a bien longtemps, je m'appelle Mevlana, je suis mort à Konya.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article