Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com

Portrait de la jeune fille en feu

film de Céline Sciamma avec Adèle Haenel, Noémie Merlant, Luàna Bajrami

film de Céline Sciamma avec Adèle Haenel, Noémie Merlant, Luàna Bajrami

La mode dans les prises de vue du cinéma est définitivement au clair obscur flamand...cela n'a rien de désagréable, surtout si chaque image est bien construite, chaque détail léché...et c'est le cas ici, pour une histoire somme toute très convenue, dans un dix-huitième siècle d'apparence très lisse, tout le monde a revêtu des habits juste décrochés des cintres, tout est propre, même le taudis où vit la faiseuse d'anges – on apprend beaucoup sur les façons d'avorter en ces temps et au passage une très jolie image d'une jeune femme en train d'avorter alors qu'un bébé joue tout près d'elle...C'est aussi une digression autour du mythe d'Orphée et d'Eurydice tel que raconté par Ovide. Cela fait une très belle scène de séparation; tout comme la digression autour du 28, le second des nombres parfaits*, perfection du mythe d'Orphée, ou bien ? Un joli film, rien d'inoubliable certes mais....qui peut se voir sans déplaisir.

 

Les nombres parfaits sont des nombres dont la somme des diviseurs est égale au nombre lui-même.  On en connaissait quatre dans l'antiquité:6, 28, 496 et 8128.  (on en connait 50 depuis 2018)

 

© Mermed 19 Septembre 2019

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article