Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Dali Montre Molle - Art contemporain Paris / Peinture sur pavé par Stephane Jaspert.

Dali Montre Molle - Art contemporain Paris / Peinture sur pavé par Stephane Jaspert.

 

Cette infirmité qu‘est ma folle ambition

d’avoir plus, me tourmente par la médiocrité

de mes convoitises; envoûté par l'attraction

vénéneuse du désir, toujours débordé

par la brutalité de désirs insensés,

je m'abandonne aux appâts surnaturels,

je raisonne des pensées irrationnelles,

 

Temps difforme, compagnon de l'horrible nuit,

vil maton des peines, cheval bâté de pêchés, 

tu m'as aux fausses joies faussement asservi,

auteur et assassin de toute humanité,

tu ne m'as laissé que mon intranquillité.

Coupable de ma mort, et de tous mes outrages.

Oh ! Temps poursuis ta marche vers tous les dommages !

 

O vision d'enfer ! nuit tueuse de certitudes !

sombre scène où se jouent mes médiocres tragédies !

entremetteuse aveugle ! refuge des turpitudes !

chaos ! trou noir des pêchés ! nurse des interdits!

je chante aux monstres les airs de la mélancolie,

à en épuiser les nuits d'incertitude,

avant de retourner à mes vieilles habitudes.

 

Dans le labyrinthe des usages convenables

de pensées convenues, je me fraye un chemin

entre le maquis des vertus et le dédale

des échéances des jours et des vie aux destins

annulés; fat outrecuidant, infâme coquin !

Au clair midi de la vie resplendissante

répond le noir minuit de la mort effrayante. .

 

De ma vie j'ai fait une madame de bordel,

hôtesse vieillissante de toutes les infamies,

déguisées sous les atours des plus belles,

aussi irrespectueuses que jamais ravies

des étreintes éphémères toujours travesties.

Honte indiscernable! invisible laideur,

sous les vêtements élimés de mes frayeurs.

 

 

Que mes fautes puissent être inhumées avec mes chimères !

 

 

Mermed ©Décembre 2019- 3 Janvier 2020

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article