Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Jérôme aurait pu m'aider davantage...

Jérôme aurait pu m'aider davantage...

Dans ma jeunesse, intolérant mais certain

j’ affrontais la vie en costume croisé;

j’achetais et louais - sans le lire - Thomas d‘Aquin,

je restais muet au verdict de Criton,

bien que je fus prêt à réfuter Arnold*.

Et entre les cadratins les mots dogmatiques étaient clairs,

la bonne poésie est classique et austère.’

 

Voila pour l’Art. la vie avait ses passions tout autant,

la chair de l’étudiant comme son imagination

adapte les faits aux théories et a aussi des engouements.

Nous étions la queue, sorte de pauvre relation

avec la débauche, l’excentricité de cette génération

qui avait grandi avec ses pères à la guerre,

et fait de nouvelles gloses autour du mot Amor.

 

Trois années s’envolèrent tandis qu’ Isis allait

à la mer pour le meilleur ou le pire;

alors à Berlin, pas à Carthage, je fus envoyé

avec l’argent de mes parents pour bourse,

et j’arrêtais de voir le monde sous la forme de vers.

Je rencontrai un type du nom de Layard il remplit

de nouvelles doctrines mon cerveau réceptif.

 

Elles vinrent de Lane et de D .H. Lawrence;

de Gide aussi, je ne le savais pas encore.

Elles m’apprirent à dire ma profonde répugnance

si je surprenais quelqu’un préférant l’Art

à la Vie et à l’Amour et à la pureté de l‘âme.

Je vivais avec des escrocs mais j’étais rarement molesté;

les âmes pures ne peuvent jamais être arrêtées.

 

Il est gai; il ne peut y avoir aucun coup de Trafalgar,

l’Ame pure aime tous les hommes au même par,

et n’a aucun problème avec sa toilettes;

l’Ame pure n’est jamais malade ou catarrhe,

il serait la mèche jaune, la brosse de guerre;

je revins à la maison décidé à être compréhensif,

et aimant pour essayer de gagner ma vie d‘actif.

 

La seule chose vers laquelle vous ne vous soyez jamais

tourné fut l’enseignement de l’Anglais dans un pensionnat.

C’est aujourd’hui un métier qui semble parfait

pour ceux dont la seule autre possibilité est un travail de bureau;

pour les auteurs en bourgeons c’est la règle.

Les facteurs apportent à beaucoup de génies inconnus

des notes tapées de Rabbitarse et String*.

 

Le personnel est hautement qualifié,

un évêque est le patron, la maîtrise du directeur;

la santé est confiée à une infirmière expérimentée,

les arts sont enseignés par des dames de l’extérieur;

la nourriture est saine, les parcs sont vastes;

le but est de former le calme et le caractère ,

avec des cours adaptés pour les garçons retardataires.

 

La paye était bonne, j’avais le temps de la dépenser,

d’autres pouvaient ne pas avoir ma chance,

j’hésiterais à vous le recommander;

beaucoup m’ont dit ne pouvoir le supporter.

Mais, si l’on est un peu partial,

c’est aussi plaisant que facile de séparer

le culte du héros de la légèreté.

 

Et, c’est un travail ce qui est rare de nos jours,

tous les idéaux du monde ne nous nourriront pas

encore qu’ils donnent à nos crimes un certain tour.

Aussi les barons de la presse qui connaissent leurs lectorat

emploient-ils pour rédiger les articles les plus bas,

au lieu de grouillots cornus et hideux de Satan,

des jeunes gens libéraux et intelligents.

 

Ce qui m’emmène en mille neuf cent trente cinq;

six mois de travail sur un film est une autre histoire

que je ne peux raconter ici. Mais me voilà, vivant

connaissant la vraie source de ce sens de la gloire

qui est encore la marque de l’Angleterre des tories,

la conclusion à laquelle je suis réduit:

aucun homme seul n’a la solution de la vie.

 

Je sais - et cela n’a rien de déconcertant -

que ce qui est fait est fait, que ne meurt aucun passé,

ce que nous voyons dépend de l‘observant,

et de ce que nous pensons de nos activités.

Que le désir enveloppe la vierge desséchée

mais Post coïtum, homo tristis se lamente

l’amant, être prudemment avec les âmes adolescentes.

 

Le bateau m’a ramené au débarcadère,

dans cet estuaire de boue et de laîche*;

je voyage sur une ligne aux normes de l‘Angleterre;

l’ombre de la tractrice bondit sur les corniches;

et l’été est fini. Je fais les mêmes promesses

d’être un meilleur poète, un homme meilleur;

je les tiendrai vraiment cette fois, si je peux.

 

J’espère qu’elle vous arrivera dans votre habitation,

cette lettre qui est a déjà bien trop duré,

rien qu’un prélude à la Grande Route du Septentrion;

mais j’arrête le chant de cet aparté.

J’espère que vous ne prenez pad mal le courrier d’un étranger.

En ce qui concerne sa longueur, je me dis que vous en aurez

besoin, vous avez, pour la lire, toute l’éternité.

 

 

* Matthew Arnold 1822 - 1888, Poète anglais

* Rabbitarse et String nom donné par W.H. Auden à une des ’agences’ pour l’éducation

* Laîche (ou carex) Plante vivace de la famille des cypéracées, qui vit dans les marais.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article