Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

ils revoient le passé porteur de leçons pour l'avenir,

 

Giorgione (1477-1510) peint le portrait de trois hommes,

toutes les hypothèses ont été émises, une leçon de musique, l'éducation de Marc-Aurèle...

plus probablement le portrait d'une dynastie Vénitienne,

rien ne permet de l'affirmer,

toutefois le patriarche, regardant ostensiblement le peintre, pourrait sembler être le commanditaire

tableau peint en 1600

tableau peint en 1600

65 années plus tard,

un autre peintre Vénitien travaille le même sujet,

les trois âges de l'homme,

L'allégorie de la Prudence,

c'est Titien qui est aux pinceaux,

ce tableau - trois générations également - selon toute vraisemblance Titien, son fils Orazio

et son petit cousin Marco Vecellio,

chacun sur une tête d'animal - le loup, le lion et le chien -

rejoint des mythes et des représentations anciennes;

il est accompagné d'une phrase (on ne la voit guère sur les reproductions)

'ex praterito praesens prudenter agit nefutura actione deturpet",

(informé du passé le présent agit avec prudence, de peur qu'il n'ait a rougir de l'action future.)

Allégorie de la Prudence de Titien

Allégorie de la Prudence de Titien

L'octogénaire Titien s'y montre plus audacieux,

plus inventif que le jeune Giorgione (vingt-trois ans).

 

Je ne commente pas ce tableau, ce ne serait que répétition maladroite de ce qu'Erwin Panofsky en a dit.

(L’œuvre d’art et ses significations, éditions Gallimard)

 

 

 

Dans un miroir où se mêlent le passé, le présent et le futur,

Van Eyck Portrait des Arnolfini

Van Eyck Portrait des Arnolfini

venu du futur

et d’un passé inconnu,

on voit l’ autre côté.

Il faut de la montagne voir l’autre côté

Et te souviens tu aussi

de ce bouton de vêtement d’apparat

et de cette armure,

toi qui sans cesse

tel un Sisyphe

aussi condamné

à repousser sans cesse les confins de la force

jusqu’aux extrémités de l’éternité

butte et rebondit

encore et encore

contre les murs

de notre inconnaissance.

 

 

à suivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article