Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Révélation

 

 

Le programme fut une annonciation,

le concert serait-il une révélation?

Il le fut, même au-delà.

Avant de poursuivre une petite note autobiographique, depuis 13 ans je fréquente abondamment Ambronay – le festival et les programmes proposés durant l'année, une quinzaine de concerts par an, environ 200 concerts,  dont 130 concerts de musique baroque.  Rien qui ne mérite cet aparté, direz-vous, si ce n'est que je n'aime pas la musique baroque, mais que je suis content d'assister à des concerts au cours desquels on donne beaucoup d'explications – et ma connaissance des instruments, des compositeurs s'est étoffée, mais je n'aime toujours pas cette musique.

Je dois dire, je n'aimais pas cette musique,

je peux désormais utiliser l'imparfait, par la grâce de ce concert qui m'a donné à entendre un baroque tel qu'en lui-même enfin de nouveaux instruments, de nouveaux sons le changent pour l'éternité.

Sur scène, une DJ (il fallait l'imaginer et il fallait oser) - qui préfère le terme qu'elle a inventé, platineuse - en harmonie avec une viole de gambe, des chanteuses (également percussionniste et flûtiste) et un guitariste nous donnent cette musique dans les sonorités de notre époque – comme l'écoutait nos ancêtres dans les sonorités de leur époque. Une réussite totale, soutenue par une remarquable mise en scène et en lumière.

 

 

Festival d'Ambronay Samedi 25 Septembre

Qui-vive !

Compagnie Rassegna
DJ L.Atipik
, platinage artistique
Nolwenn Le Guern, viole de gambe, guitare basse
Clémence Niclas, chant, flûtes à bec
Carina Salvado, chant, percussions
Jean-Michel Vivès, collaboration artistique et mise en espace
Drichos, création lumière
Romain Perez, ingénieur du son
Bruno Allary, guitares et direction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article