Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Budapest 3° temps

Un mot de météo, temps couvert ce matin mas le soleil est revenu en fin de matinée.

Nous commençons avec le musée d'art moderne, musée Ludwig ; pour y arriver, nous passons par le théâtre national, un très beau et imposant bâtiment dont l'entrée permet de passer entre certains des grands acteurs Hongrois, une belle œuvre de ruines en parties immergées et une proue de bateau.

Le musée est également un très beau bâtiment dont le deuxième étage est entièrement consacré au cinéma hongrois, j'y apprends que Michael Curtiz – réalisateur d'une centaine de film aux Etats Unis dont Casablanca (avec Humphrey Bogart et Ingrid Bergman) était Hongrois.

Le troisième étage est consacré à la peinture internationale, j'ai aimé un Robert Combas,  Guernica, foie, Poulet ; il est accompagné de deux toiles de Picasso que j'ai trouvées d'une qualité modeste. Je ne suis pas apte à retenir beaucoup de choses d'un musée, je me fixe sur un tableau voire deux ou trois, le peintre a travaillé des heures, voire des mois, comment oserais-je n'y consacrer que quelques minutes ? La muséographie est dans la ligne des nouvelles mises en scène dans les grands musées du monde, donc remarquablement bien faite.

Puis, en marchant le long du Danube, montée jusqu'au château d'où la vue dit-on est digne d'un classement Unesco, ce qui a été accordé...Les sites qui surplombent, Prague, Bergen, Lyon, Cusco ou Paris et beaucoup d'autres offrent des vues d'une bien plus grande ampleur.

En revanche si le site pas plus que le château ne justifient les quelques marches qui nous y conduisent, l'église Saint Mathias vaut la peine que l'on se donne, c'est à l'extérieur un clocher adjoint en 1470 au corps de l'église construite au 13° siècle, elle est un mélange surprenant et passionnant de décoration orthodoxo-catholique.

Nous décidons de revenir le lendemain au musée national pour voir l'exposition consacrée à Gerhard Richter.

Soirée de détente au restaurant dans lequel joue un trio jazz. Le restaurant est toujours – je ne trouve pas le mot en français qui correspond, gemütlich et la musique...ma foi, le cadre fait oublier la médiocrité du trio.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article