Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mermed

Gerhard Richter Annonciation

Gerhard Richter Annonciation

Gerhard Richter Annonciation

Gerhard Richter Annonciation

Gerhard Richter Annonciation

Gerhard Richter Annonciation

Shih Tao Dix mille points méchants (1685)

Shih Tao Dix mille points méchants (1685)

Dix mille points méchants,1685

Dix mille points méchants,1685

Anonyme...Lascaux environ  - 25 000 ans

Anonyme...Lascaux environ - 25 000 ans

Jean Michel Basquiat Slave Auction 1982

Jean Michel Basquiat Slave Auction 1982

Gerhard Richter

 

Je m'étais promis un retour à Gerhard Richter, le voici.

Je retiens, ici et maintenant, un seul travail, celui qu'il fit autour de l'Annonciation de Titien, qu'il aborde avec une extrême humilité :

'Je ne connais personne d'autre autant attaché que moi à l'histoire de l'art, qui aime autant les vieux maîtres et a un tel désir de peindre comme eux. J'ai par exemple voulu réincarner Titien, bien sûr, ça n'a pas fonctionné. Je voulais peindre pour moi l'Annonciation. C'est un exemple qui montre qu'il est impossible aujourd'hui de peindre ainsi.'

 

Et pourtant, Gerhard m'a ouvert les yeux sur ce que peut être l'abstraction, le travail sur le fond et les nuées du tableau de Titien donne une série de ce que nous appelons des tableaux abstraits, abstraction qui mène aux deux personnages, l'annonciateur et l'annoncée.

Titien a-t-il fait le même travail ?

Certaines de ses toiles le laissent à penser, j'en veux comme exemple la somptueuse Transfiguration au Mont Tabor (église San Salvador à Venise)

Titien, grâce à Gerhard, devient annonciateur de l'abstraction – mais abstraction signifiante (bien éloignée de l'abstraction/objet décoratif),

tout comme Shih Tao est annonciateur de Pollock

ou le peintre anonyme de Lascaux annonciateur de Basquiat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article