Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com

Le Bourgeois Gentilhomme

Le Bourgeois Gentilhomme

Molière et Jean-Baptiste Lully ont écrit Le Bourgeois gentilhomme comme une comédie-ballet pour un somptueux spectacle de cour en 1670 sur ordre du roi Louis XIV, qui avait demandé une mascarade turque divertissante après une visite tendue d'un envoyé de l'Empire ottoman. Le résultat est l'histoire de Monsieur Jourdain, le marchand de tissu bouffon qui aspire à devenir une personne de qualité. Jourdain réalise enfin son fantasme de statut social acquis lorsqu'on lui donne faussement le titre de Mamamouchi lors de l'apogée farfelue de la comédie-ballet. La cérémonie turque de l'acte 4 est un spectacle orientaliste absurde, de derviches, de turbans et de tapis dans lequel les personnages se moquent de la langue turque et de la prière islamique. Le Bourgeois gentilhomme a été écrit alors que la France commençait son ascension coloniale, mais n'avait pas encore revendiqué de vastes étendues de terres habitées par des musulmans. Dans un pays qui compte environ 5 millions de musulmans et une population immigrée qui semble souvent socialement aliénée et politiquement marginalisée, la question se pose de savoir comment mettre en scène ce 'baptême' de monsieur Jourdain,

Le Mufti invoque Mahomet, puis on lui amène le Bourgeois,

vêtu à la turque, sans turban et sans sabre,

auquel il chante ces paroles : 

'Se ti sabir,

Ti respondir ;

Se non sabir,

Tazir, tazir.

Mi star Mufti :

Ti qui star ti ?

Non intendir :Tazir, tazir.'

Puis il demande de quelle religion est le Bourgeois,

on lui répond qu’il est mahométan.

Le Mufti invoque alors Mahomet:

'Mahametta per Giourdina

Mi pregar sera é mattina :

Voler far un Paladina Dé Giourdina,

dé Giourdina Dar turbanta,

é dar scarcina,

Con galera é brigantina,

Per deffender Palestina,

Mahametta, etc.'

Le Mufti demande enfin aux Turcs si le Bourgeois restera mahométan: 

'Star bon Turca Giourdina ?'

Eux répondent;

'Hi valla.'

Le Mufti chante: 'Hu la ba ba la chou ba la ba ba la da.'

 

Cette partie de la scène est désormais souvent occultée,

allez savoir pourquoi...

 

 

Le Théâtre du Kronope

29 Juillet 2022

La mise en scène: un geyser démesuré de ce que j'aime dans cette pièce,

l'extravagance de la dérision, la démesure de l'outrance

portées par des acteurs magnifiques.

Un spectacle parfait.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article