Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paon blanc sur l' isola Bella (lac Majeur) Aux heures vaniteuses Aux heures vaniteuses des temps de l'insouciance, nous chevauchions le contentement nous les resplendissants de science; comme des paons faisant la roue, remplis de notre tout-savoir, nous...

Lucrèce , Simon Vouet 'O hateful, vaporous, and foggy night! Since thou art guilty of my cureless crime, Muster thy mists to meet the eastern light, Make war against proportion'd course of time! Or if thou wilt permit the sun to climb His wonted height,...

Primo Levi (1919-1987) Je ne suis plus assez vivant pour être capable de me supprimer La mort quand on vit. Tant que l’on ne vit pas la dignité l’humanité en exemple pour quelques uns frappés de la même maladie, la maladie qui est le contraire de tout...

Suivons Coriolan, ' assassinons l'impossible pour faire ce qui ne se peut pas, mince tâche !'* Tuons la mort ... Tuons les morts le plus rapidement possible, les morts, celles que nous pouvons vaincre, celle qu'apporte ce haïssable virus, puis, dés qu'il...

Lire la nuit, lire le jour, nous avons le temps pendant des semaines... Lire, partir peut-être, rêver toujours, lire William Butler Yeats, partir à Byzantium, et rêver No country for old men en titre de roman de Cormac McCarthy. Puis dans la tempête...

Hakuin Ekaku 1686-1769 un des maîtres du Zen, peintre, poète également. Le cercle est le symbole du vide, c'est un thème cher aux peintres de la tradition zen. Tous les êtres ressemblent à tous, aux plus inattendus, pour moi qui suis prisonnier de mes...

Le Codex seraphinianus est un livre écrit vers la fin des années 1970 par Luigi Serafini et publié en 1981 par l’éditeur à Franco Maria Ricci 1 C’était ailleurs, en des temps étranges; je connaissais cependant tous les noms des roses damascènes, des mésanges,...

En ces jours d'autant plus difficiles qu'il fait ici un temps superbe, je suis revenu à Robert Walser ; pour le paraphraser : ‘Ah qu’il est joli, qu’il est joli de le lire, de lire tous ses mots qui me sourient.’ Je crains malheureusement, c'est à dire...

Jacques Stella (1596-1657) O deeper sin than bottomless conceit Can comprehend in still imagination! Drunken desire must vomit his receipt, Ere he can see his own abomination. While lust is in his pride no exclamation Can curb his heat, or rein his rash...

1 2 3 4 > >>