Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poetes

de haut en bas, Jean la Ville de Mirmont et Rupert Brooke Depuis longtemps, je partage des moments avec Jean, je passe du temps depuis moins longtemps en compagnie de Rupert. Ces deux hommes jeunes se sont associés dans mon esprit dès que j’ai connu le...

voici le poème de DH Lawrence, et ma traduction, When I read Shakespeare I am struck with wonder that such trivial people should muse and thunder in such lovely language. Lear, the old buffer, you wonder his daughters didn't treat him rougher, the old...

Sur un fauteuil en bois de poirier (à moins qu’il ne soit de citronnier) en chemise et pantalon, monsieur fait des mines de mossieu. Tandis que sa femme Hermione qui jadis fut si bonne mange des pets de nonne en pensant au petit gone. Il fait venir Georges...

Et tu danses toujours ainsi qu'en ma mémoire,* quand tous les amants vont à la maison du vin, retrouver la Sulamite, si belle femme noire - heureux fils du temps sans souci des purotins. Puis nous nageons toujours dans la danse des sons, visages encore...

Hafez, le vin, la quête, l'amour; Non-humanité, sans vin, ignorance, mort. Les mêmes langages... © Mermed 20 Juillet – 6 Août 2016

en forme de Ghazal* Oubli de tous les désirs de vérité, nos consciences étaient toutes fermées, à la non-humanité, Nous avons franchi les frontières du néant, ses torrents emportent tous les fondements, vers la non-humanité, Quand les fêtes secouent les...

Un contrat fut scellé dans le passé, et mes larmes amères et tous mes pleurs - débordant comme un déluge de Noé ne purent laver la table de mon cœur* puis-je avec certitude dire que c'est Lui, alors que je ne sais, rien, rien de moi? Mais puis-je affirmer...

Hafez, né à Chiraz (Iran) au 14° siècle; il serait né vers 1310 et mort vers 1380; son nom, Hafez, signifie gardien et par extension désigne celui qui connait l'intégralité du Coran par coeur. Je lis Hafez en Français, Le Divân, Hâfez de Chiraz, notes...

Catulle, poète Romain né en 84 avant J.C., mort en 54 avant J.C. Je n'avais plus d'emploi, que pouvais-je faire à Tulle L'autre soir ? me demandai-je, suivant une gazelle, qui détournait mes pensées de la glose antique, pour se reporter uniquement sur...

Nous les égarés du néant, délirants de la raison, nous avons mené nos vies, nos vies qui étaient trop belles jusqu’à ce jour, aux mégapoles de l’enfer, là où l’on fait taire les paroles qui sont trop vraies, qui sont trop libres, de celui qui barre la...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>